Des dizaines de pages postées sur les réseaux sociaux et appelant à la mobilisation le 17 novembre prochain pour protester contre la hausse des carburants, ont été supprimées…

Des dizaines de pages créées sur les réseaux sociaux qui lançaient un appel à la mobilisation le 17 novembre prochain pour protester contre la hausse massive et brutale du prix des carburants en France, auraient « disparu » à l’insu de leurs propriétaires. A ce propos, de nombreux messages de particuliers font ainsi état de la suppression de ces pages et s’insurgent d’une telle mesure.

Plusieurs raisons à l’enlèvement de ces pages sont envisageables. Les administrateurs des réseaux eux-mêmes peuvent parfaitement le décider (ils sont chez eux), à moins que l’ordre ne vienne de plus haut (préfecture, voire davantage…). Quoi qu’il en soit, rappelons qu’une manifestation publique ne se décrète pas « sauvagement » sur les réseaux et qu’elle doit faire au préalable l’objet d’une déclaration en bonne et due forme en préfecture. Toujours est-il que la suppression de ces messages ne fait que renforcer la volonté de tous ceux qui envisagent de bloquer une bonne partie des routes de l’Hexagone le 17 novembre prochain.

Source: Autonews

 

Continuer votre lecture

Suivant ➜

Être certain de voir nos publications


Facebook réduit considérablement la visibilité des pages à ses membres. Si vous souhaitez voir nos publications, rendez vous sur la page Et cliquez sur "Voir en premier"




Commentaires

commentaires